REPENSEZ LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE

À QUOI RESSEMBLERAIT UNE AMÉLIORATION DE LA SITUATION?

Avant de vous rendre chez le médecin, prenez le temps de réfléchir aux activités que vous aimeriez accomplir sans les limites imposées par la polyarthrite rhumatoïde. Il peut s’agir d’objectifs à court ou à plus long terme, ou encore d’une activité ou d’un état d’esprit qui vous manque depuis votre diagnostic. Tentez de cibler des objectifs précis et réalisables, comme « J’aimerais pouvoir marcher 5 km », plutôt que « Je veux souffrir moins ».

Au fil de votre conversation, concentrez-vous sur ces objectifs au lieu de vous attarder uniquement aux symptômes de la polyarthrite rhumatoïde; votre médecin saura ainsi quel type de résultats vous recherchez.

Informez-vous des différents types de traitements auprès de votre médecin, de sorte à connaître les possibilités qui s'offrent à vous et à savoir lequel pourrait vous convenir, le cas échéant.

Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde peut vous aider à prendre en charge vos symptômes et pourrait contribuer à prévenir les lésions osseuses et articulaires.

La rémission revêt différentes formes selon les personnes. L'explication la plus simple est la suivante : lorsque vos symptômes sont maîtrisés et que vous vous sentez mieux, vous avez l’impression que la majorité des symptômes ont disparu. À ce stade, la dégénérescence associée à la maladie pourrait aussi ralentir, ce qui contribue à la santé générale de vos articulations.

Vous savez probablement que votre médecin peut évaluer l'évolution de la polyarthrite rhumatoïde par des méthodes cliniques, comme les analyses de sang, et par l’examen de votre fonctionnement au quotidien, de votre douleur et d’autres symptômes qui vous sont propres.

Surveillez quotidiennement vos symptômes de polyarthrite rhumatoïde et leurs répercussions pendant une période donnée afin de discuter de vos observations avec votre médecin. Cette stratégie peut s’avérer plus efficace qu’une simple discussion axée sur les symptômes ressentis le jour même de votre visite.

Évaluez vos symptômes à l’aide d’indicateurs (gravité et fréquence des poussées) et notez des exemples concrets de vos activités qui sont ainsi perturbées (p. ex., absence du travail, incapacité à jouer avec les enfants ou les petits-enfants). De plus, prenez note de vos émotions (p. ex., inquiétude, insécurité, frustration).

En discutant ouvertement et honnêtement de vos expériences avec la polyarthrite rhumatoïde, vous permettrez à votre médecin d'obtenir un portrait complet de la maladie et de vous aider à vous rapprocher de vos objectifs. Lorsque vous parlez de la gêne ou des problèmes auxquels vous faites face actuellement, votre médecin peut alors songer à des options et à des stratégies qui contribueront à l’atteinte de ces objectifs.

Cela vaut donc la peine d’en parler!

ET SI JE NE FAIS RIEN?

Une chose est sûre : les choses s'améliorent rarement si on ne s’exprime pas. Votre voix, et seulement la vôtre, peut être une force puissante pour trouver une meilleure façon d'atteindre vos objectifs de traitement.

Ne présumez pas que votre médecin sait exactement comment vous vous sentez. Vous connaissez votre situation et vos symptômes mieux que personne, alors parlez franchement à votre médecin pour l’aider à mieux comprendre ce que vous vivez.

Vous avez le pouvoir de changer votre vie en discutant de vos expériences, de vos ambitions et de vos options. Il vous suffit d'amorcer la conversation.

TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE DE DISCUSSION ICI POUR FACILITER LA CONVERSATION AVEC VOTRE MÉDECIN

Afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, ce site utilise des témoins (« cookies »). En utilisant ce site, vous acceptez l’enregistrement de témoins sur votre appareil qui permettent d’analyser l’utilisation de ce site et de garder en mémoire vos préférences. Pour de plus amples renseignements, veuillez lire nos Conditions d’utilisation et notre Politique de confidentialité.J’accepte